Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les livres d'Opales

L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder

13 Mars 2012, 12:51pm

Publié par Opales

 

9782070414574_1_75.jpg

4ème de couverture :  

 

La troisième année, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle : dégoûtée, votre femme vous quitte. La mauvaise nouvelle : vous commencez un nouveau livre.

 

 

Critique :

 

Le ton est donné. On ne s'attend pas à une belle histoire et une fin heureuse, on a plutôt le sentiment que le narrateur entend déverser toute sa rancoeur et son amertume pour extérioriser l'échec de son mariage.

 

Et pourtant, ce livre n'est pas dénué de tout espoir.

 

Ce livre est une étrange révélation. Révélation car c'est le premier livre que je lis de cet auteur, étrange parce qu'à un autre moment de ma vie ce livre ne m'aurait certainement pas inspirée plus que ça.

 

 

 

L'histoire : Marc divorce, ce qui le fait douter de ses propres convictions. Il revit toutes les désillusions, affronte la dure réalité de la séparation et digère doucement et avec tristesse son divorce avec une seule idée en tête : l'amour dure trois ans. La femme qu'il aime le délaisse, le fait souffrir et il plâne toujours au-dessus de lui cette obsession que toute histoire se termine au bout de trois ans.

 

  " C'est comme ça. Il y a d'abord une année de passion, puis une année de tendresse et enfin une année d'ennui".

 

La manière d'aborder les relations homme femme est particulièrement intéressante et pertinente, ancrée dans le réalisme des situations.

 

Le style : la chronologie fait par moment défaut, j'ai parfois été un peu égarée avant de retrouver le fils de l'histoire, lorsqu'il revient en arrière puis réamorce sur son histoire présente.

 

L'écriture est simple, parfois un peu "crue" ce qui donne une dimension trés humaine et sans fioritures d'un livre qui a l'ambition de servir de véritable catharsis.

 

C'est un peu comme si finalement l'auteur voulait déranger, révéler le formatage qui nous enferme dans une vision utopiste et idéale de l'amour avec un grand A qui dure toute la vie et qui n'est fait que de bonheurs quotidiens et de joies à partager avec l'être aimé.

 

Marc nous livre un vécu assez déconcertant, une vision pessimiste et pleine de colère, de désillusions et de mal-être. Mais malgré tout ça, n'a-t-on pas envie d'y croire, à cet amour qui dure toute une vie?

 

" L'amour est un combat perdu d'avance".

 

Les personnages : Marc est dépeint comme l'homme amer et aigri qui revit l'échec de son mariage et s'enferme dans un a priori défaitiste de l'amour. Les autres personnages et notament Alice, sont plus secondaires, et restent dans le flou.C'est à travers le regard de Marc qu'on la découvre, à travers l'obsession qu'il développe pour elle et l'histoire qu'ils vont vivre.

 

"Au premier mariage on cherche la perfection, au second mariage on cherche la vérité."

 

  En définitive, ce livre se termine sur une petite note positive pour ceux qui croient aussi que ... l'amour dure trois ans.

 

Commenter cet article