Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les livres d'Opales

Les cathédrales du vide de Henri Loevenbruck

20 Novembre 2010, 22:06pm

Publié par Opales

LOEVENBRUCKRésumé :  

 

Une mystérieuse organisation internationale protectrice de l'environnement s'empare de plusieurs régions du globe, à la recherche d'un secret millénaire, qui pourrait menacer l'ordre géopolitique de la planète. Ari Mackenzie, ancien des renseignements généraux, alerté par une série d'inexplicables disparitions, décide de mener l'enquête. Existerait-il un lien entre les étranges recherches de cette organisation et les occultes découvertes de Nicolas Flamel, célèbre alchimiste du Moyen Age ? Le commandant Mackenzie va devoir se mesurer aux ténèbres. Une enquête dangereuse, la dernière peut-être...

 

Critique 

 

Je remercie tout d'abord Livraddict et les Editions J'ai Lu pour m'avoir permis de découvrir cet auteur que je n'avais jamais eu l'occasion de lire mais dont j'avais beaucoup entendu parler.

  

Dans ce livre on suit l'enquête d'Ari Mackenzie et de ses deux amis, Iris Michotte et Krysztov Zalewski, suite à une précédente affaire objet d'un premier livre, le Rasoir d'Ockham. Cette affaire apparaît être liée à la récente disparition de géologues et la mort supecte de toute personne ayant un lien avec une organisation protectrice de l'environnement. Je n'ai toutefois pas été perdue malgré les nombreuses références au premier livre, que je n'ai pas lu et j'ai ainsi fait la connaissance de Ari.  

 

Concernant l'histoire, le résumé était prometteur et m'emballait, malheureusement je n'ai pas accroché. J'ai l'impression d'être restée spectatrice de l'histoire tout au long de ma lecture, et je n'ai pas réussi à me plonger réellement dans cette enquête sur l'occulte et les organisations secrètes. La trame, à savoir l'histoire de Nicolas Flamel, est toutefois intéressante et sert de fil conducteur.

 

Les personnages quant à eux ne m'ont pas convaincue, je les ai trouvé pour certains trop superficiels. On ne connait que très peu de la vie des amis de Ari, la relation entre Ari et Mary n'est pas exploitée comme elle le devrait et finalement seul Ari est vraiment le personnage à retenir.

 

L'avantage de ce livre est qu'il se lit quand même bien notamment si l'on a pas lu le rasoir d'Ockham, les explications sont claires notamment tous les passages relatifs à l'ésotérique et l'écriture est fluide.  

Commenter cet article