Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les livres d'Opales

Les enfants de la nuit de Frank Delaney

6 Octobre 2010, 09:22am

Publié par Opales

Lors d’un voyage en Suisse, Nicholas fait la rencontre inattendue d’un couple qui fait ressurgir en lui les souvenirs du meurtre de la femme de sa vie. Il découvre que ceux-ci sont en possession de l’unique objet volé ce jour là : une tour Eiffel en améthyste.

 

C’est l’élément déclencheur qui va plonger Nicholas dans un voyage au cœur de l’enfer et des conspirations. Secrets, mensonges, découvertes, horreurs, autant de mots pour qualifier l’univers dans lequel il va être immergé.

 

Au premier coup d’œil la couverture attire le regard. Une fois la première page tournée, le prologue donne le ton et fait planer sur l’ensemble du récit une sensation de malaise.


Quant au synopsis : il dit juste ce qu’il faut, c’est-à-dire ce qui correspond aux premières pages. J’ai apprécié cette mise en route rapide du livre, tout s’enchaine très vite, les chapitres sont courts et c’est très agréable. Par ailleurs le livre est très bien construit, malgré les flash back et souvenirs qui s’intercalent avec le présent le lecteur n’est pas perdu un instant.

 

Les personnages sont étudiés, mystérieux, à l’image de l’ensemble du livre finalement. Chacun a un rôle bien précis et déterminant pour la crédibilité du récit. Pas à pas le lecteur est entraîné comme l’est Nicholas de Londres à Athènes en passant par Venise, New York… Il va avoir malgré lui un rôle crucial et partir à la découverte des secrets horribles de l’histoire.

 

Le thème abordé est particulièrement difficile. L’auteur arrive à nous plonger dans l’horreur des expériences nazies sans en faire toutefois un étalage du début à la fin.


Certains passages sont très durs, poignants, notamment ceux qui dépeignent avec une précision déconcertante et particulièrement difficile les horreurs nazies. On ne peut que s’interroger et réfléchir un temps soit peu sur cette page de l’histoire.


D’autres passages sont moins explicites, mais l’ambiance tout au long du roman reste pesante. L’atmosphère est angoissante, intrigante. A chaque chapitre les choses changent, et finalement la fin est redoutée.

 

Pour ma part ce roman est une agréable découverte, source de réflexion et de questionnements, où le lecteur est amené à se poser des questions, comme le fait Nicholas tout au long de son périple pour découvrir la vérité.

 

Je remercie Livr@ddict ainsi que les Editions Le Cherche Midi pour ce partenariat qui m’a fait plonger dans ce thriller totalement inconnu et m’a permis de découvrir un auteur particulièrement intéressant.

 

Commenter cet article