Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les livres d'Opales

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

4 Octobre 2013, 21:44pm

Publié par Opales

Mot de l'éditeur : " Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. "

Diane a perdu brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. "

Avis : Ce récit est celui d'une souffrance, celle d'une femme qui vient de perdre son mari et sa fille.

Un an après le drame, elle ne parvient pas à faire le deuil et s'enferme dans une spirale destructrice qui la ramène toujours à ses souvenirs perdus.

Alors que jusque-là elle n'avait jamais été confrontée à la solitude et la responsabilité de ses choix, elle prend la décision de partir en Irlande, en souvenir d'une envie de son époux?

Son but, reprendre sa vie en main.

Les débuts sont difficiles mais au fur et à mesure elle reprend goût aux choses simples et réapprend à s'ouvrir aux autres, grâce a des rencontres inattendues comme celle de son voisin, taciturne et renfermé qui ne va pas lui rendre la vie facile.

"Tu as une drôle de voix.

Ça ne va pas?

- Si, si, tout va bien,

- que fais-tu, en ce moment?

- je pense à mon avenir;

- Et ?

- je suis paumée, mais j'espère trouver mes réponses d'ici peu

[...] »

Son travail de reconstruction efface les premières pages qui sont assez difficiles, le lecteur se trouvant a la place insoutenable d'une personne en deuil qui a perdu les personnes qui comptaient le plus pour elle.

Elle vit dans leur souvenir.

Le lecteur ne peut que se prendre de compassion pour ce personnage affaibli. Ainsi, il suit Diane dans son évolution, et alors qu'on peut se douter de certains passages qui peuvent être "déjà vu", l'on ne s'ennuie pas et le livre se lit très bien.

J'ai apprécié la fin choisie par l'auteur, une touche positive sans tomber dans une banalité qui aurait pu être prévisible dès le départ.

Au contraire, c'est une nouvelle personne qui nous accompagne sur quelques pages,pour nous entraîner dans sa nouvelle vie.

En définitive, cette lecture a été une jolie découverte malgrè un sujet difficile où l'on risque vite de rester dans le tragique du début à la fin.. 

"Colin... mon amour...je t'aime trop. Quand serai-je prête à te laisser partir ? je n'en étais pas loin et puis tu vois... [...] "

 

 

 

Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-Lugand

Commenter cet article